Europe 1 : HypnoVR des casques de réalité virtuelle pour remplacer l’anesthésie chez le dentiste ?

Europe 1 : HypnoVR des casques de réalité virtuelle pour remplacer l’anesthésie chez le dentiste ?

À écouter ICI

Chaque samedi, Anicet Mbida fait le point sur une innovation mondiale.

Ce matin, vous nous parlez d’un usage inattendu des casques de réalité virtuelle. On commence à les utiliser pour remplacer l’anesthésie chez le dentiste.

Parce qu’avec une anesthésie, il y a toujours un risque donc on préfère les éviter. Puis ça peut rendre nerveux, rien que de voir le dentiste arriver avec ses engins. Et surtout, on met beaucoup de temps à récupérer : 4 heures en moyenne où on ne sent plus sa bouche.

D’où l’idée d’hypnotiser le patient grâce à un masque équipé d’un écran qui va le détendre en le projetant dans un monde virtuel. Le principe a été démontré par des scientifiques de l’université de Plymouth en Angleterre. Ils ont fait passer plusieurs types d’images et d’ambiances sonores pendant qu’on arrachait une dent et ils se sont rendu compte que certaines avaient un effet complètement anesthésiant. Par exemple les images de bord de mer.

C’est à dire qu’on ne ressent plus aucune douleur ?

Evidemment, il ne faut pas que le dentiste touche le nerf. De toutes façons, si l’intervention est vraiment douloureuse, il faudra toujours passer par une anesthésie locale.

Mais même dans ce cas, le fait d’avoir le casque de réalité virtuelle va gommer toutes les appréhensions : l’aiguille qui arrive dans la bouche, les bruits des outils du dentiste… Donc ça permet d’utiliser beaucoup moins de sédatif et des rassurer les enfants notamment.

C’est toujours du test en laboratoire ou c’est déjà utilisé par les dentistes ?

Ça commence, notamment grâce à une startup strasbourgeoise, Hypno VR, qui équipe à la fois des hôpitaux et des cabinets dentaires.

Mais la recherche continue : la prochaine étape, c’est de trouver des images et des ambiances qui poussent à garder la bouche grande ouverte. Quand on dort, on est parfois tellement loin qu’on a la mâchoire qui tombe (avec la bave sur le côté). C’est l’effet qu’ils essaient de reproduire avec un casque de réalité virtuelle.

On serait alors très proche de l’anesthésie générale, comme si on dormait éveillé. Peut-être qu’un jour le passage chez le dentiste se déroulera comme un rêve.

Par Anicet Mbida

Share this :
En haut