Boostez le bien-être au travail de vos collaborateurs, grâce à la réalité virtuelle

Près de 480 000 cas de stress psychique liés au travail, 150.000 salariés frappés d’incapacité à endosser leur charge de travail et à délivrer des résultats… les chiffres sur le stress au travail et ses conséquences sont alarmantes. En France, on estime entre 2 et 3 milliards d’euros le coût du stress pour les entreprises. Résultats ? Des effets qui impactent non seulement la santé des travailleurs, mais aussi le bon fonctionnement des entreprises.  Perte de motivation, dépenses de soins, absentéisme, voire dans les pires des cas : cessation d’activité, décès prématuré… La fracture sociale, médicale et économique que peut engendrer le stress est phénoménale et sans appel. Comment y remédier ? . Et si des actions simples d’amélioration du bien-être au travail constituaient une voie prometteuse ? Zoom sur le sujet.

Le stress au travail, une réalité en pleine expansion

Selon le dernier baromètre Opinion Way pour le cabinet Empreinte Humaine, 44% des travailleurs français sont en état de détresse psychologique. On apprend également, qu’en matière de stress au travail, la France (19%) brigue la troisième place du podium derrière l’Allemagne (20%) et la Pologne (25%) selon une étude The Workforce View in Europe publiée en 2019. Et pour cause, les pressions liées aux charges de travail, aux attentes élevées, aux délais serrés et à la conciliation difficile entre vie professionnelle-vie personnelle ont accéléré le mal-être au travail. Ajoutons à cela le contexte macro-économique et la crise du COVID-19. Résultat ? Un stress professionnel qui s’accroit et un bien-être en déclin.

Or le stress au travail, – qui engendre un manque de bien-être des individus en milieu professionnel et parfois au-delà – peut avoir des conséquences significatives sur la santé mentale et physique des employés. Il peut contribuer au développement de troubles anxieux, de dépression, de burn-out et d’autres problèmes de santé. Le stress non géré peut également entraîner une baisse de la productivité, une augmentation de l’absentéisme et du présentéisme (lorsque les employés sont présents au travail, mais peu productifs), ce qui peut avoir un impact négatif sur les performances de l’entreprise.

Même si les autorités françaises, les syndicats et les entreprises ont pris des mesures pour aborder la question du stress au travail et l’intégrant notamment au sein de la démarche qualité de vite au travail (QVT), le bien-être des employés devrait constituer pour toutes les entreprises une préoccupation centrale pour les entreprises, soucieuses de leurs employés et de leur activité.

Pourquoi favoriser le bien-être au travail devrait être priorité de la démarche QVT en entreprise ?

Prendre le mal par la racine, et si Philonide nous soufflait la solution ? En effet, d’après une étude d’Opinion Way, pour 8 salariés sur 10 “avoir un travail est bon pour la santé mentale, ce sont sur les conditions de travail qu’il faut agir”. Reconnaissant les effets néfastes du stress sur la santé mentale, le bien-être des employés et sur la performance globale de l’entreprise, de nombreuses organisations mettent en œuvre des initiatives pour favoriser le bien-être des travailleurs au sein de leur environnement de travail. Résultats ? Des salariés heureux, plus de productivité… Finalement, les entreprises qui agissent sur la santé mentale de leurs salariés grâce à leur politique QVT ont tout gagné :

Santé et bien-être des employés

L’amplification du bien-être en entreprise vise à préserver la santé mentale et physique des employés. En favorisant un environnement de travail moins stressant, les entreprises contribuent à la prévention du burn-out, de l’anxiété et de la dépression.

Productivité et performance 

Le stress excessif peut entraîner une baisse de la productivité, des erreurs plus fréquentes et une baisse de la qualité du travail. En réduisant le stress, les entreprises améliorent la performance de leurs équipes et la qualité de leurs produits ou services.

Engagement et rétention 

Un environnement de travail plus agréable renforce l’engagement des employés envers leur travail et l’entreprise. Cela peut également augmenter la rétention des talents, car les employés sont plus susceptibles de rester dans un environnement où leur bien-être est pris en compte. ”Si une entreprise ne veut pas perdre ses meilleurs éléments au profit de la concurrence, elle devra porter une attention et une considération toute particulière à ses salariés”. affirme Stéphane Gueguen, fondateur d’HappinessWork.

Image de l’entreprise 

Les entreprises qui se soucient du bien-être de leurs employés et qui mettent en place des mesures pour réduire le stress sont généralement perçues comme des employeurs responsables et attentifs. Cela peut améliorer l’image de l’entreprise auprès des clients, des partenaires commerciaux.

Réduction des coûts 

Les coûts associés aux arrêts maladie, au remplacement d’employés et aux répercussions négatives sur la performance financière de l’entreprise peuvent être réduits en atténuant le stress au travail.

Climat organisationnel 

La réduction du stress favorise un climat organisationnel plus positif. Les employés se sentent valorisés, écoutés et soutenus, ce qui renforce les relations interpersonnelles et la cohésion d’équipe.

Innovation et créativité 

Un environnement de travail moins stressant et plus propice au bien-être encourage la créativité et l’innovation en offrant aux employés l’espace nécessaire pour réfléchir, proposer des idées nouvelles et résoudre des problèmes de manière créative.

Les entreprises qui ne mettent pas suffisamment l’accent sur la Qualité de Vie au Travail (QVT) et notamment la gestion du stress en entreprise, peuvent constater une diminution du bien-être chez leurs employés.

Améliorer le bien-être des travailleurs par le coaching mental et la méditation : la solution BrainRise, un must-have du bien-être au travail

Pour aider les entreprises et les salariés à favoriser le bien-être des salariés, des solutions voient le jour. Parmi elles, des techniques de coaching mental, de méditation ou encore de relaxation.

Bien-être

Espaces de déconnexion pour les professionnels de santé à l’hôpital Edouard Herriot

Bien-être

Améliorer la Qualité de Vie au Travail du personnel soignant grâce à une thérapie digitale de gestion du stress simple et accessible à tous 

Urgences

La thérapie digitale pour réduire la douleur et l’anxiété sur des gestes invasifs

Bien-être

Une journée bien-être pour les professionnels de santé grâce à la Mutuelle Nationale des Hospitaliers

Bien-être

HypnoVR pour les soignants

À cet effet, HypnoVR offre une solution immersive qui utilise la réalité virtuelle et des techniques psychologiques avancées pour offrir une expérience de détente profonde, réduisant efficacement le stress et favorisant le bien-être au travail. “Notre approche ne vise pas à révolutionner le bien-être au travail, mais plutôt à l’améliorer de manière tangible. Nous avons mis au point un dispositif qui s’intègre harmonieusement dans une démarche de Qualité de Vie au Travail (QVT), visant à créer un environnement propice au bien-être. Ce dispositif, que nous appelons BrainRise, a été conçu pour renforcer la confiance soi, gérer son stress et se reposer grâce à des séances de relaxation guidée courtes et efficaces” souligne, Nicolas Schaettel, président et fondateur. 

La genèse du produit ? Pendant la crise du COVID-19, alors que les soignants étaient épuisés et surmenés, une utilisation inattendue a émergé pour la technologie HypnoVR. Initialement conçue pour de la sédation non médicamenteuse auprès des patients, HypnoVR a été employée par les soignants pour la relaxation, leur offrant ainsi un moyen de soulager le stress lié à leur travail intense. 


Cet usage de circonstance a suscité l’attention d’HypnoVR, qui a réagi en conséquence. Reconnaissant le besoin urgent de soutien émotionnel et mental pour les professionnels de la santé, HypnoVR a développé une solution dédiée : BrainRise. Cette dernière met l’accent sur la relaxation, le coaching, la motivation, le repos (sieste) et la confiance en soi. Bien que non destinée à être un dispositif médical, BrainRise s’est avérée efficace pour améliorer le bien-être des soignants… mais pas que ! Vous l’aurez compris, cette solution s’étend au-delà du monde médical puisqu’elle s’adapte également aux entreprises pour aider les travailleurs à développer leur bien-être.

Bien-être

+15%

de bien-être

23. Qualité de vie au travail dans une unité de reconstitution des cytotoxiques : Utilisation du dispositif …

CH d’Angoulême

Bien-être

35 %

de réduction de l’anxiété

15. Utilisation de la réalité virtuelle immersive chez les infirmières pour la gestion de …

CH Montauban

Coaching mental et méditation : le pari BrainRise pour une démarche QVT réussie ?

La technologie BrainRise repose sur trois piliers distincts, soigneusement conçus pour maximiser les bienfaits :


Rejoignez le mouvement !

Plus 400 établissements utilisent déjà HypnoVR pour améliorer l’expérience de soin de leurs patients.

Contactez-nous

La cohérence cardiaque : fondements et application dans l’expérience HypnoVR

Le pouvoir relaxant de la respiration sur notre organisme est un phénomène reconnu depuis des millénaires, évoqué dans les pratiques ancestrales telles que le Qigong et le pranayama. Ces traditions mettent en lumière le contrôle de la respiration pour ses vertus médicales, préfigurant la cohérence cardiaque. Cette dernière s’appuie sur des principes physiologiques et psychologiques solides pour induire un état de détente profonde, soulageant l’anxiété et promouvant un bien-être durable. La cohérence cardiaque est ainsi une méthode accessible pour améliorer notre santé mentale et physique.

Qu’est-ce que la cohérence cardiaque ?

Arythmie sinusale respiratoire – lien dirent entre activité cardiaque et respiration

La cohérence cardiaque est une pratique de gestion du stress et de l’anxiété basée sur des exercices de respiration contrôlée. Elle permet de réguler notre rythme respiratoire, influençant directement notre système nerveux et favorisant un équilibre entre les composantes sympathique et parasympathique de notre réponse au stress. Cette technique aboutit à un état de synchronisation entre le rythme cardiaque, la pression artérielle, et la respiration, améliorant ainsi la santé cardiaque et réduisant le stress. L’effet de cette pratique repose sur l’arythmie sinusale respiratoire, où l’inspiration accélère le rythme cardiaque et l’expiration le ralentit, soulignant l’importance d’une respiration profonde et équilibrée.

Pourquoi la cohérence cardiaque ?

Les bénéfices de la cohérence cardiaque sont multiples et soutenus par des preuves scientifiques. La pratique régulière aide à réduire l’anxiété, le stress et la douleur, améliore la variabilité du rythme cardiaque (VRC), un indicateur de bonne santé cardiaque et de résilience au stress, et peut diminuer la pression artérielle, bénéficiant à ceux qui souffrent d’hypertension. Il y a également un effet sur la douleur ressenti  Ces effets découlent de l’augmentation du tonus parasympathique, associé à la détente de l’organisme, et de la réduction mesurable de l’anxiété, avec des études montrant une baisse des scores d’anxiété de 15% après quelques minutes de respiration profonde.

Le rôle de la cohérence cardiaque dans l’expérience HypnoVR

Intégrer la cohérence cardiaque dans les expériences d’hypnose médicale de réalité virtuelle proposées par HypnoVR est crucial pour une séance d’hypnose efficace. L’harmonie entre le rythme cardiaque et la respiration est essentielle pour créer un état psychologique et physiologique propice à l’induction hypnotique et donc influence directement l’efficacité thérapeutique de la séance. Dans une session HypnoVR, l’utilisateur est amené à suivre un exercice de cohérence cardiaque, guidé par une voix mais également un visuel, dont l’imagerie est adapté en fonction de la nature de l’univers et son mouvement sert de repère visuel pour l’inspiration et l’expiration.

L’exercice accompagne le patient vers un rythme de 6 respirations par minutes, qui est le rythme le plus d’impactant sur la variabilité cardiaque et donc sur l’anxiété ressentie.

En fonction de l’univers choisi par le patient, le visuel de l’exercice change.

Vers une nouvelle ère de bien-être et d’innovation thérapeutique

Séance d’hypnose médicale en réalité virtuelle pour traiter la douleur et l’anxiété du patient.

La cohérence cardiaque est une méthode éprouvée d’amélioration de la gestion du stress et de promotion du bien-être. Son intégration dans les expériences de réalité virtuelle d’HypnoVR représente une nouvelle approche de la pratique, accessible et engageante. Cette approche enrichit l’expérience d’hypnose et démontre le potentiel d’anciennes techniques de respiration à s’adapter à des contextes modernes pour améliorer la santé mentale et physique.

Claire Terzulli, PhD, Cheffe de projet R&D

Rejoignez le mouvement !

Plus 500 établissements utilisent déjà HypnoVR pour améliorer l’expérience de soin de leurs patients.

Contactez-nous

HypnoVR obtient un brevet européen pour sa thérapie numérique de gestion de la douleur et de l’anxiété.

Après avoir été la première entreprise à obtenir un brevet en France pour sa thérapie numérique de traitement de la douleur et de l’anxiété associant hypnose médicale et réalité virtuelle, HypnoVR vient de se voir délivrer un brevet européen par l’Office Européen des Brevets (OEB).

Si l’obtention vient récompenser la dimension novatrice de la solution d’HypnoVR, elle est aussi le reflet d’un choix fort fait dès le début de l’aventure d’HypnoVR…retour « quelques » années en arrière.

Le parcours du combattant : L’obtention de brevets pour les startups du Dispositif Médical

HypnoVR, une solution d'hypnosédation certifiée pour un usage médical
HypnoVR, une solution d’hypnosédation certifiée pour un usage médical

Dans le monde dynamique des startups, et spécifiquement dans le secteur des dispositifs médicaux, l’obtention de brevets est un jalon crucial. Pour une entreprise innovante comme HypnoVR, le processus débute par une invention unique et ce dès 2016, suivi d’une recherche approfondie pour s’assurer de sa nouveauté. L’étape suivante implique la rédaction d’une demande de brevet, un document technique et juridique méticuleux détaillant l’invention.

Une fois la demande déposée, l’Office des brevets examine sa validité en se basant sur des critères tels que la nouveauté, l’activité inventive et l’applicabilité industrielle. Ce processus peut durer plusieurs années, durant lesquelles des échanges réguliers entre l’inventeur et l’office des brevets sont nécessaires pour clarifier ou ajuster certains aspects. La délivrance du brevet, une fois obtenue, confère à la startup un droit exclusif sur son invention. Un exemple marquant est celui de Medtronic, dont les brevets sur des dispositifs médicaux innovants lui ont permis de se positionner comme leader dans son secteur.

Ce parcours du combattant est aussi complexe que long et souvent les startups ne sont pas armées pour faire face à l’expertise de l’office des brevets. Dans ce contexte être bien accompagné permet d’aller plus loin. Chez HypnoVR nous travaillons depuis de nombreuses années avec le cabinet ICOSA dans nos démarches de protection des brevets

La protection des idées : Du brevet à une stratégie de propriété intellectuelle

Après un parcours de 5 années, l’innovation développée par HypnoVR est ainsi reconnue et protégée non seulement sur le territoire français mais également en Europe. HypnoVR devient ainsi le premier acteur européen dans son domaine à voir son innovation protégée au niveau européen, ce qui est un gage de confiance mais aussi de sécurité pour les hôpitaux et cliniques clients d’HypnoVR, les industriels partenaires dans le déploiement de sa solution, et les investisseurs actuels et futurs, pour qui la propriété intellectuelle est un enjeu majeur.

Si le brevet est une pierre angulaire de la protection des innovations et des idées, il n’en reste pas moins qu’un des piliers d’une stratégie de propriété intellectuelle visant à protéger l’ensemble des actifs immatériels développés par HypnoVR. On peut alors citer bien sûr les marques dans lesquelles l’entreprise investit pour le développement de son activité et ses produits, le code informatique sur lequel repose le logiciel développé ou encore les dessins illustrant la conception même de produits et ses services.

Étant donné le temps long requis pour obtenir un brevet, il est légitime de s’interroger sur la valeur de cet investissement au regard de la durée de vie souvent courte des start-ups, qui risquent de disparaître avant même de bénéficier de cette protection. Force est de constater que le secteur d’activité joue un rôle crucial dans l’élaboration d’une stratégie de protection intellectuelle. Par exemple, dans le cas d’HypnoVR, spécialisé dans le dispositif médical, cette stratégie s’est progressivement développée pour faire de la protection intellectuelle un atout immatériel majeur pour l’entreprise. Elle a notamment permis à HypnoVR de défendre efficacement ses droits face à un concurrent européen qui tentait d’utiliser sa marque dans d’autres pays.

La propriété intellectuelle pour les startups : Un levier de financement

Pour les startups, en particulier dans le domaine du dispositif médical, la propriété intellectuelle est un atout financier inestimable. Les brevets et les marques ne sont pas seulement des protections légales, ils sont aussi des indicateurs de valeur et d’innovation pour les investisseurs.

Les fonds d’investissement scrutent ces actifs de PI comme des preuves de la viabilité et du potentiel d’une startup. Un portefeuille de PI robuste peut significativement augmenter les chances d’attirer des financements. Par exemple, les startups biotechnologiques ayant des brevets attractifs ont souvent été la cible de rachats lucratifs par de grandes entreprises pharmaceutiques. De plus, les brevets peuvent se transformer en sources de revenus via des licences. Un cas célèbre est celui de CRISPR Therapeutics, dont les brevets sur la technologie d’édition génétique ont attiré des investissements majeurs et généré des revenus substantiels à travers des accords de licence. Ainsi, la PI devient un outil essentiel pour négocier avec des partenaires et des investisseurs, donnant aux startups comme HypnoVR un avantage compétitif majeur.

Au final pour HypnoVR l’aventure du brevet et le développement de notre stratégie de propriété intellectuelle est le reflet de notre aventure entrepreneuriale :

Il est important de démarrer tôt mais dans le bon timing au risque d’investir des ressources rares à mauvais escient, car oui protéger ses actifs immatériels a un coût, ou représente plutôt un investissement ;

Être bien accompagné est un élément majeur de contribution au succès. Nous avons été accompagné par différents cabinets en fonction des phases et des sujets, au-delà de la compétence technique, la relation humaine est là aussi importante ;

La valorisation de l’investissement est toujours important, nous avons abandonné certains projets de protection en considérant l’équilibre entre la valorisation de cet actif et le coût de l’investissement.

Nicolas Schaettel, CEO d’HypnoVR

Rejoignez le mouvement !

Plus 500 établissements utilisent déjà HypnoVR pour améliorer l’expérience de soin de leurs patients.

Contactez-nous

De la vidéo 360 à la réalité virtuelle interactive

La science de l’hypnose médicale repose fondamentalement sur la puissance de l’imaginaire et la capacité de l’esprit à visualiser des environnements et des scénarios qui favorisent la relaxation et le soin. La technologie de réalité virtuelle (VR) offre une opportunité unique pour transposer cette pratique dans un environnement numérique et en faire bénéficier plus facilement aux patients.

Toutefois, contrairement à une séance d’hypnose traditionnelle qui repose sur l’imaginaire du patient, la séance en VR s’appuie sur un visuel et un guidage verbal prédéfini. Cette différence soulève un défi majeur : il est essentiel de concevoir les scénarios en VR de manière à rester fidèle aux principes de l’hypnose traditionnelle, dans les éléments verbaux comme dans les éléments visuels.

Dans le dispositif médical HypnoVR, nous avons combiné un accompagnement verbal hypnotique avec de la musicothérapie et des scénarios visuels hypnotiques pour exploiter tout le potentiel de l’immersion visuelle et auditive totale permise par la réalité virtuelle. Cette convergence entre l’hypnose et la réalité virtuelle présente un potentiel considérable pour des approches thérapeutiques innovantes notamment dans la gestion de la douleur, la réduction du stress, et d’autres domaines de la santé mentale et physique.

Dans cet article, nous explorons la création d’un scénario visuel pour HypnoVR, avec les éléments thérapeutiques essentiels à intégrer, ainsi que les défis et les opportunités liés à l’évolution des casques.

La fusion de l’hypnose et de la réalité virtuelle

Pour élaborer une expérience hypnotique efficace en réalité virtuelle, il est essentiel de maîtriser toutes les subtilités qui interviennent dans une séance d’hypnose traditionnelle. Cela nécessite une attention minutieuse aux détails et une compréhension approfondie des techniques de visualisation qui accompagnent une séance. Des principes directeurs ont ainsi été définis par nos fondateurs, les docteurs Denis Graff et Chloé Chauvin, tous deux anesthésistes et hypnopraticiens.


Ces principes incluent :

une animation visuelle pour
soutenir l’exercice de cohérence cardiaque

des paysages immersifs et apaisants

l’utilisation stratégique de couleurs et de motifs
qui favorisent la relaxation et la concentration

des textures et des formes conçues
pour évoquer la tranquillité et la sérénité

des éléments de focalisation visuelle

un déplacement qui matérialise l’évolution
dans le parcours d’hypnose et limite l’ennui

des éléments symboliques et métaphorique
qui donnent du sens à l’expérience


Pour que l’expérience soit la plus profonde et efficace possible, il est crucial d’intégrer ces principes de façon harmonieuse et cohérente dans le scénario visuel, en adéquation avec ceux de l’hypnose. L’objectif est de guider l’utilisateur vers un état de réceptivité accrue, non seulement au discours hypnotique porté par une voix off mais aussi à l’ambiance musicale (musicothérapie) qui accompagne l’expérience.

Simulation ou vidéo : retour sur le choix historique d’HypnoVR

L’objectif fondamental d’HypnoVR a toujours été de reproduire au plus près l’expérience d’une séance d’hypnose traditionnelle, en mettant l’accent sur l’immersion comme facteur clé, c’est cette approche qui a prouvé son efficacité avec désormais plus de 23 communications scientifiques. Nous visons donc à créer une expérience immersive de haute qualité, tout en respectant un cahier des charges médical, pour assurer une efficacité thérapeutique maximale.

Face à la complexité de répondre à ce besoin avec des films en prise de vue réelle, dont la structure demanderait des moyens de mise en scène et des effets spéciaux colossaux, nous avons alors opté pour des expériences conçues par nos soins en 3D. Pour mettre en œuvre ces scénarios visuels en 3D, deux options se sont alors présentées à nous : la vidéo 360° ou la simulation en temps réel.

Vue d’un scénario visuel 3D en cours de conception

Pourquoi la Vidéo 360 ?

La performance des casques VR autonomes a joué un rôle crucial dans notre choix de développement. Historiquement, leur puissance de traitement graphique restreinte posait des défis importants pour la simulation d’environnements en temps réel. Cela impliquait de faire des compromis significatifs soit sur la qualité et la richesse visuelle, soit sur la fluidité de l’expérience. Cette limitation était particulièrement prononcée lors de la création initiale d’HypnoVR en 2016.

La lecture d’une vidéo, même au format 360°, requiert quant à elle peu de ressources mais n’exploite pas 100% du potentiel immersif de la VR et limite les interactions possibles avec l’environnement virtuel.

La vidéo 360 s’est révélée être la solution optimale, permettant une immersion fluide et de qualité élevée malgré les limites de performance des casques VR. En créant des vidéos à partir de nos environnements 3D, nous avons ainsi réussi à exercer un contrôle complet sur l’aspect visuel, tout en garantissant une expérience utilisateur conforme à nos standards, confortable et adaptée aux capacités du matériel.

La transition de la vidéo 360 à la simulation en temps réel

En 8 ans, la performance des casque de VR s’est considérablement améliorée ainsi que notre expertise sur la réalité virtuelle thérapeutique et notre vision sur le future du produit a évolué.

Nous cherchons toujours à accroitre l’efficacité thérapeutique de nos solutions et nous avons identifié 2 axes de développements.


Améliorer le sentiment de présence

Le sentiment de présence permet d’accentuer la prise de recule avec le monde réel et la bascule en état d’hypnose. On sait que l’amélioration du sentiment de présence facilite la provocation d’un état de conscience modifié (hypnose) et son impact physiologique (Murray, Computers in Human Behavior).

Ajouter des interactions entre le patient et l’environnement virtuel

L’interactivité avec le monde virtuel permet de maitriser et mieux canaliser l’attention du patient tout au long de la séance


Face à cette ambition, le format vidéo s’est révélé limitant et l’arrivée de la nouvelle génération de casques VR en 2023 a changé la donne. Leur niveau de performance permet de considérer la simulation en temps réel tout en répondant à nos exigences initiales de qualité et de fluidité.

En s’appuyant sur plusieurs publications scientifiques (Hendrix, Teleoperators and Virtual Environments) nous savions qu’une simulation en temps réel pouvait fortement impacter le sentiment de présence que nous souhaitions améliorer. L’expérience immersive offerte par une simulation en temps réel est directement enrichie grâce à l’utilisation du concept d’image stéréoscopique (voir illustration) et à la spatialisation sonore, offrant une perception plus réaliste de la profondeur et des dimensions de l’environnement virtuel. Cette approche renforce la connexion émotionnelle avec l’utilisateur, créant une immersion sensorielle plus intense et engageante.

Avec une expérience générée en temps réel en réalité virtuelle, il est possible d’interagir de manière dynamique avec l’environnement virtuel, augmentant ainsi le sentiment de contrôle et d’implication. Ces interactivité permet de faire évoluer l’expérience d’un format passif à actif et accentue l’engagement de l’utilisateur et la focalisation de son attention.

Enfin, un aspect pratique non négligeable est celui du volume de données à stocker. Contrairement aux vidéos, qui nécessitent une quantité très importante d’espace de stockage, les contenus en temps réel sont plus compacts et nous permettent d’élargir et de diversifier notre catalogue de contenus, offrant ainsi plus d’options et de diversité à nos utilisateurs.

En choisissant la simulation en temps réel, on s’oriente de manière stratégique vers une solution hautement interactive et capable d’exploiter tout le potentiel des dernières technologies actuelles et à venir. Offrant de nouvelles fonctionnalités, des capacités améliorées et des graphismes de meilleure qualité. Ce choix constitue ainsi la voie vers des expériences virtuelles toujours plus riches, engageantes, personnalisables et surtout thérapeutiquement efficaces.

La production de scénarios en temps réel : du level design à l’optimisation technique

Cette transition vers la simulation en temps réel nous a offert l’opportunité de réinventer nos environnements visuels, en y injectant une nouvelle vie créative. Si nous avons tenu à conserver les thématiques de nos scénarios historiques, cette refonte a permis d’intégrer des idées novatrices et des approches artistiques plus avancées, enrichissant ainsi significativement l’esthétique.

Scénario « foret » avant (à gauche) et après (à droite)

Lors de cette refonte de nos scénarios, l’équilibre entre la performance technique et la qualité visuelle était essentiel. Malgré la puissance accrue des casques VR de dernière génération, leur capacité de calcul reste limitée, nécessitant une optimisation ingénieuse pour une expérience enrichie.

HypnoVR – Parcours sur l’univers « plage tropicale »

La notion d’évolution et de déplacement est primordiale dans nos scénarios visuels et se matérialise par un parcours (avec un déplacement très lent afin de prévenir le mal des transports ou cybercinétose). C’est un environnement de taille importante qui doit donc être simulé, avec de nombreux éléments visuels à afficher et cela décuple la problématique d’équilibrage entre performance et qualité. Ainsi une attention particulière a été mise sur la conception et l’agencement de l’environnement (level design) mais également sur l’optimisation technique.

LE SAVIEZ VOUS ?

Divers techniques d’optimisation interviennent dans la conception et l’optimisation d’HypnoVR issues du monde de la simulation en 3D.

– le Level of Detail (LOD), qui ajuste la finesse d’un modèle 3D en fonction de sa distance.

– le baking, qui consiste à précalculer les effets de lumière sur les objets statiques pour limiter la lumière dynamique uniquement aux éléments mobiles.

– le batching, qui consiste à multiplier l’occurrence d’un modèle, pour mutualiser le calcul de leur rendu.

Exemple de batching sur les coraux dans l’univers plongée sous-marine

Ce travail nous permet d’offrir des expériences de réalité virtuelle de haute qualité tout en exploitant le plein potentiel des casques VR autonomes.

Cette expérience est disponible dans l’offre HypnoVR avec les casques de dernière génération comme PICO G3 ou PICO 4 entreprise, les informations sont disponible sur la page produit.

Vers une nouvelle génération de thérapie digitale interactive

Nous pouvons enfin pousser plus loin l’expérience HypnoVR pour continuer d’augmenter l’efficacité thérapeutique avec la simulation en temps réel et les derniers casque de VR. En plus de l’amélioration du sentiment de présence, les interactions avec le monde virtuel sont désormais possibles. Cependant lorsqu’on parle d’interactions, il faut les considérer dans notre contexte d’usage médical, ou l’on cherche à provoquer un effet sédatif avec la VR et donc minimiser les mouvements du patient.

Les méthodes historiques d’interaction, qui utilisent des contrôleurs manuels, sont inadaptées à nos besoins par leur complexité d’utilisation et les mouvements physiques nécessaires pour les manipuler. Cependant, les casques de dernières générations intègrent des technologies d’oculométrie (eye-tracking) qui permettent de connaitre la position du regard du patient dans l’expérience de réalité virtuelle. Cette technologie peut être exploitée pour interpréter le comportement du patient et adapter de manière dynamique la séance en fonction de l’attention du patient, en déclenchant des événements visuels par exemple, et maximiser sa concentration dans la séance d’hypnose.

La simulation en temps réel est également au cœur de notre prochaine solution, HypnoVR Biofeedback, qui par l’ajout de capteurs sur le patient permet d’adapter la séance d’hypnose en fonction de certaines constantes physiologiques. Que ce soit pour ajuster l’exercice de cohérence cardiaque ou déclencher des événements spécifiques en VR en fonction du confort du patient, HypnoVR Biofeedback permettra un niveau d’interactivité beaucoup plus poussé.

La simulation en temps réel offre des perspectives fascinantes pour HypnoVR. Cette évolution nous permet d’explorer de nouvelles possibilités, fusionnant les innovations technologiques les plus récentes avec les besoins uniques du secteur médical, et repoussant ainsi les frontières de ce que nous pouvons offrir en matière de soins de santé numériques.

Augustin Darre, lead développeur & Jordan Rous, lead artiste 3D

Rejoignez le mouvement !

Plus 350 établissements utilisent déjà HypnoVR pour améliorer l’expérience de soin de leurs patients.

Contactez-nous

Révolutionner la médecine avec la technologie: le parcours d’HypnoVR dans la validation clinique de ses thérapies digitales

HypnoVR, pionnier dans l’innovation médicale, révolutionne le traitement de la douleur et de l’anxiété avec ses thérapies digitales. La validation clinique des nouvelles technologies immersives est au cœur de l’ADN d’HypnoVR. Explorons ensemble comment relever les défis uniques de ce secteur en évolution rapide.


De l’importance de l’adhésion aux normes médicales, à l’adaptabilité face aux besoins pratiques, nous retraçons dans cet article le parcours d’HypnoVR, de son ambition initiale d’être reconnu comme un dispositif médical à la réalisation d’études cliniques d’envergure validant l’efficacité de la thérapie digitale d’HypnoVR.


Explorez le cheminement d’HypnoVR à travers des études observationnelles, des retours utilisateurs et des essais cliniques randomisés, démontrant l’efficacité et la sécurité de ses solutions.

Une stratégie clinique guidée par la volonté d’être un dispositif médical

Dès le début, l’objectif d’HypnoVR était ambitieux : transformer une idée, rendre l’hypnose médicale accessible à tous, en une innovation technologique reconnue et, surtout, en un dispositif médical certifié. Cette vision nous a conduits à collaborer étroitement avec des experts en réglementation des dispositifs médicaux, un partenariat fructueux qui a abouti à la classification d’HypnoVR comme un dispositif médical de classe I. Cette classe de dispositif médicaux correspond à des dispositifs présentant un risque minime pour les patients mais garantie aussi leur sécurité au travers de la mise en place d’un système de management de la qualité. Cette classification a permis à HypnoVR d’être déjà adopté par les établissements de santé tout en élaborant en parallèle une stratégie de validation clinique à court et long terme.

Du concept à un dispositif validé cliniquement 

La littérature

Au démarrage d’HypnoVR, pour nous guider dans nos choix et valider l’efficacité de la solution, nous nous sommes appuyés sur les recherches existantes portant individuellement sur l’hypnose, la réalité virtuelle et la musicothérapie. Chacune de ces techniques présentaient des résultats intéressants, de manière indépendante, dans la réduction de la douleur et de l’anxiété.


Nous avons par exemple puisé des informations des études menées par l’équipe de Hoffmann aux États-Unis, qui ont démontré l’efficacité de l’hypnose en réalité virtuelle sur les patients brûlés. La réalité virtuelle étant avant tout un moyen technologique d’immerger le patient, l’expérience thérapeutique et son efficacité repose sur les mécanismes psychologiques mis en œuvre. Nous avons alors rapidement réalisé la nécessité de démontrer la sécurité et l’efficacité de notre combinaison spécifique de ces trois techniques dans un contexte clinique.

Retours du terrain et études de faisabilité pour démontrer la sécurité et l’efficacité

La première étape de notre exploration a été le recueil de retours des premiers utilisateurs. A l’aide de nos propres questionnaires nous avons été en mesure de mieux comprendre l’usage, la satisfaction et l’efficacité de la solution, tant du point de vue des patients que des soignants.

Pour démontrer que l’utilisation d’HypnoVR était à la fois réalisable et sécuritaire à grande échelle, nous avons mis en place des études de faisabilité, en nous appuyant sur les compétences des collaborateurs d’HypnoVR, en particulier le Docteur Chloé CHAUVIN. Ces études ont donné lieu à nos premières communications, sous forme de posters ou de présentations lors de congrès médicaux. Plusieurs paramètres ont été examinés, tels que la douleur, l’anxiété et la satisfaction des patients ou la facilité d’utilisation et la compatibilité avec les gestes médicaux pour les soignants.

Ces études de faisabilité ont couvert divers domaines médicaux, allant de la chirurgie à l’odontologie, du pré-opératoire au post-opératoire. Leurs résultats ont confirmé la sécurité et la performance de notre dispositif et répondu aux exigences du règlement (UE) 2017/745 relatif aux dispositifs médicaux, mais ont également enrichi notre compréhension de son application pratique. Nous avons ainsi commencé à observer de très bons résultats en termes d’efficacité thérapeutique, comme la réduction d’anxiété pré-opératoire de 45% en chirurgie dentaire ou de 40% pour la douleur post-opératoire en chirurgie de scoliose.

Ces résultats ont permis d’affiner les recommandations d’utilisation d’HypnoVR. Nous avons rapidement découvert des contraintes et limites d’utilisation liées à certaines indications qui nous ont amené à adapter notre thérapie numérique et les cas d’usage de la solution afin de répondre aux mieux aux besoins et attentes des professionnels de santé et de leurs patients.

Par exemple, une étude a montré que l’utilisation d’HypnoVR était plus pertinente et appréciée avant une ponction d’ovocyte que pendant l’acte lui-même (https://hypnovr.io/fr/recherche/#466). Pendant la ponction, de nombreuses femmes préféraient observer le monitoring de l’acte plutôt que d’être immergées dans une expérience de réalité virtuelle.

Le soin dentaire, qui est une indication idéale pour HypnoVR, avec 1 patient sur 2 sujet à de l’anxiété (Pratiques dentaires, UFSBD Juin 2013 ; 20-23) a également montré des limites dans l’usage. Si les études et les retours d’utilisateurs ont confirmé l’efficacité d’HypnoVR pour réduire l’anxiété avant et pendant les soins dentaires, la taille du casque de réalité virtuelle a longtemps représenté une gêne pour de nombreux dentistes pendant le soin. C’est la raison pour laquelle HypnoVR développe une version spécifique de sa solution sur un casque HTC ViveFlow beaucoup plus compacte, et compatible avec les gestes techniques du dentiste.

Des études randomisées pour démontrer les performances et non randomisées pour mieux comprendre l’impact et l’utilisation

La transition vers des études contrôlées et randomisées a marqué une étape cruciale. En comparant l’utilisation d’HypnoVR avec les pratiques standards, ces études visent à démontrer de manière incontestable son efficacité pour réduire la douleur et l’anxiété, en minimisant au maximum les biais.

-23,4%

de recours à des antalgiques de pallier 3

22. Gestion de l’anxiété pour la chirurgie ambulatoire de l’Hallux Valgus …

Hôpital Ambroise Paré (AP-HP)

-93%

des sédatifs

18. Résultats périopératoires de la réalité virtuelle immersive comme adjuvant à l’…

Mayo Clinic – Floride

Les essais contrôlés randomisés (ECR) sont essentiels pour évaluer l’efficacité des traitements médicaux, mais leur applicabilité peut être limitée dans la pratique clinique réelle. Les études observationnelles complètent les ECR en offrant des aperçus du monde réel et en étendant la compréhension des interventions médicales. Ensemble, ces deux méthodes fournissent une perspective complète et éclairée pour la prise de décision clinique.

Si les études randomisées sont aujourd’hui notre priorité, nous continuons également des études observationnelles pour confirmer l’intérêt d’HypnoVR dans de nouvelles indications médicales.

Retour d’expérience sur notre démarche de validation clinique 

Notre parcours a été riche en enseignements, avec des succès et des défis que nous souhaitons partager.

Valider HypnoVR dans différentes indications

Nous avons entamé notre parcours clinique en anesthésie, au bloc opératoire, pour deux raisons essentielles : l’expertise de nos cofondateurs médecins anesthésistes (Dr Chloé Chauvin & Dr Denis graff) dans cette spécialité et le désir de valider l’efficacité d’HypnoVR dans des situations particulièrement douloureuses et anxiogènes.

Par exemple, nous avons exploré très tôt l’utilisation d’HypnoVR en chirurgie de la scoliose et arthroplastie de la hanche.  Ces premières validations ont ouvert la voie à la validation d’autres spécialités médicales, notamment l’odontologie, la gynécologie, l’oncologie, l’urologie, et les services d’urgence, auprès des adultes et des enfants.

Une stratégie clinique hybride pour HypnoVR

Maintenir une double approche d’études de faisabilité et d’études randomisées dans notre validation clinique a été une décision judicieuse.

Les études de faisabilité, bien que limitées dans leur capacité à fournir des conclusions détaillées, surtout en l’absence de groupe témoin, ont été cruciales pour nous fournir rapidement de nombreuses données. Ces résultats nous ont permis d’ajuster le développement de notre solution très tôt.

Parallèlement, les études randomisées, malgré leurs exigences de temps et d’énergie plus importantes, ont offert un niveau de détail et de rigueur beaucoup plus élevé. Les défis liés à ces études, tels que les longs délais de préparation, de recrutement des patients et de publication, ont été compensés par la qualité et la précision des informations recueillies. De plus, la visibilité accrue apportée par les publications issues de ces études randomisées a grandement valorisé notre travail.

La combinaison de ces deux approches nous a permis d’équilibrer efficacement la rapidité de la collecte de données avec la profondeur et la fiabilité des résultats obtenus.

Les études cliniques chez HypnoVR aujourd’hui

Suite au rachat de la société Oncomfort, HypnoVR présente désormais presque 50 communications scientifiques, dont 15 publications. Parmi celles-ci, 25 portent sur des études contrôlées randomisées dans divers domaines.

Nous continuons à mener des études contrôlées randomisées principalement dans de nouveaux domaines, comme le pré-opératoire, le travail avant l’accouchement et les soins palliatifs. De plus, nous encourageons la réalisation d’études axées sur des objectifs médico-économiques pour évaluer l’impact d’HypnoVR dans le contexte des coûts de la santé.

Cette démarche de validation clinique s’inscrit dans notre ADN scientifique et joue un rôle clé dans notre engagement continu à fournir des preuves solides et objectives de l’efficacité et de la sécurité d’HypnoVR.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des sujets d’étude, nous serons ravis de vous accompagner.

Coralie Gianesini
Ingénieur R&D chez HypnoVR

Rejoignez le mouvement !

Plus 350 établissements utilisent déjà HypnoVR pour améliorer l’expérience de soin de leurs patients.

Contactez-nous

L’hypnose à l’hôpital : une pratique médicale de plus en plus populaire

Hypnose médicale : origines, pratiques et fonctionnement

Les origines de l’hypnose médicale

7 Français sur 10 sont favorables aux approches médicales complémentaires (enquête Vivavoice parut en 2015 pour l’institut Curie). Parmi elles, l’hypnose médicale apparue au 18ᵉ siècle grâce au médecin Franz Anton Mesmer qui peut-être utilisée pour soulager la douleur et l’anxiété chez les patients et qui a désormais trouvé sa place dans les pratiques médicales modernes grâce aux avancées en neurosciences. 

Et pour cause, de nombreuses études ont prouvé l’efficacité de l’hypnose médicale pour soulager la douleur et l’anxiété. Elle est de plus en plus utilisée en complément des traitements conventionnels pour maximiser les résultats thérapeutiques. Les professionnels de santé sont, eux aussi, convaincus par ses bienfaits et son efficacité : “C’est une thérapie complémentaire. Parmi toutes les techniques, plus ou moins fiables, et médecines alternatives – acupuncture, ostéopathie, mésothérapie, homéopathie…- l’hypnose émerge comme la meilleure et la plus intéressante.” avant d’ajouter “Elle est celle qui a les résultats les plus convaincants et qui repose sur les bases scientifiques les plus solides. C’est pour cela que l’Académie l’a désignée comme ayant un intérêt pour le patient.” témoigne le professeur Daniel Bontoux, rhumatologue et auteur du rapport de l’Académie nationale de médecine sur la question, au micro du Parisien.

Qui pratique l’hypnose médicale ? 

L’application de l’hypnose médicale s’étend à divers domaines médicaux tels que la chirurgie, les soins infirmiers et la gestion de la douleur chronique. Cette approche thérapeutique est mise en œuvre par un éventail de professionnels de la santé, notamment les ambulanciers, les infirmiers, les médecins (particulièrement les anesthésistes) et les psychologues pour les aider dans leur quotidien. 

Les médecins, en particulier les anesthésistes, utilisent l’hypnose pour compléter les anesthésies et sédations traditionnelles, améliorant ainsi le confort des patients et réduisant parfois les doses de médicaments. L’une d’elle, le docteur Bordenave, médecin anesthésiste à l’hôpital Gustave Roussy, indique notamment qu’elle a recours à ce process pour diverses interventions “J’ai de bons résultats sur les fibroscopies bronchiques. Ce sont des procédures impressionnantes pour les patients. L’hypnose les aide à se détendre.” mais pas seulement : “C’est également le cas pour les péridurales qui se passent plus en douceur. Dans l’ensemble, l’hypnose permet d’aider les patients à gérer leur anxiété.” D’après elle, l’hypnose se révèle extrêmement bénéfique, notamment lors des procédures d’anesthésie telles que la sédation et les anesthésies locales, où les patients demeurent conscients. Les infirmiers, quant à eux, intègrent l’hypnose médicale dans les soins et la gestion de la douleur, contribuant à améliorer l’expérience du patient.

Les psychologues – quant à eux – exploitent l’hypnose médicale pour traiter une gamme de troubles psychologiques et comportementaux, allant des phobies aux addictions. 

Chacun de ces praticiens doit avoir suivi une formation spécifique pour maîtriser l’art de l’hypnose médicale et l’appliquer efficacement dans leurs domaines respectifs. Des diplômes universitaires et des instituts de formation dédiés, tels qu’Emergence et l’Institut Français d’Hypnose, jouent un rôle clé dans la préparation de ces professionnels de la santé à offrir des soins optimaux et complets en utilisant l’hypnose médicale.

Le fonctionnement de l’hypnose médicale

Anesthésie sous hypnose au CHU de liège

L’hypnose est un processus qui permet aux individus d’accéder à un état de conscience altéré, souvent comparé à une rêverie. En France, la réceptivité à l’hypnose varie : tandis que 10 à 20% des individus trouvent difficile d’entrer en hypnose, 70 à 80% y sont correctement réceptifs, et 10 à 20% sont hautement réceptifs (Hilgard et al., The distribution of susceptibility to hypnosis in a student population: A study using the Stanford Hypnotic Susceptibility Scale).

Les professionnels de l’hypnose sont capables d’induire cet état spécial, facilitant l’accès au domaine de l’inconscient. La réussite de l’hypnose dépend en grande partie du volontariat et de l’ouverture d’esprit du patient, ce qui permet une expérience enrichissante pour ceux qui sont réceptifs et peut ressembler davantage à une séance de relaxation pour les autres.

L’hypnose médicale, qu’elle soit conversationnelle ou en réalité virtuelle, suit un processus en trois étapes bien définies. Tout d’abord, il y a l’induction, qui vise à guider le patient vers un état de relaxation profonde et de concentration accrue. Cette phase prépare mentalement le patient à être réceptif aux suggestions thérapeutiques à venir.

Ensuite, la transe hypnotique intervient. Pendant cette étape, le patient atteint un état de conscience modifié où il se détache de la réalité. Cela permet d’accéder à des souvenirs, des émotions et des expériences enfouies, tout en établissant un lien avec l’inconscient. La transe hypnotique offre ainsi au patient la possibilité de se concentrer sur des problèmes spécifiques sans être perturbé par les distractions extérieures.

La dernière étape, le retour à l’état de conscience ordinaire, guide en douceur le patient hors de la transe hypnotique. Le praticien utilise des suggestions pour réintégrer progressivement le patient dans son environnement immédiat. Cette phase vise à assurer une transition en douceur et à permettre au patient de réintégrer son état normal de conscience.

L’intérêt de l’hypnose dans un parcours de soins

L’hypnose, de plus en plus reconnue dans le secteur médical, se présente comme une méthode complémentaire pertinente face à des enjeux tels que l’anxiété, la douleur ou les phobies. Son inclusion dans le parcours de soin des patients offre désormais une amélioration significative de leur prise en charge.

Drawing of a diverse male patient lying in a medical bed, with dreamy bubbles above his head showing soothing landscapes like beaches, meadows, and serene forests. A diverse female therapist stands beside the bed, whispering comforting words, and guiding the patient's visualization process.

Particulièrement utile pour gérer des situations stressantes et douloureuses, l’hypnose offre une solution aux patients confrontés à des traitements invasifs et potentiellement anxiogènes. Dans le cas d’une intervention chirurgicale : entre le stress avant et pendant et la gestion de la douleur après, l’hypnose trouve sa place pour optimiser chaque étape. Elle prépare le patient en amont, l’accompagne durant l’intervention et facilite la gestion de la douleur post-opératoire pour faciliter une récupération plus sereine. 

Lorsque l’hypnose est utilisée en tant que sédation (hypnosédation) ou analgésie (hypnoanalgésie) pour atténuer la sensation douloureuse, elle va permettre dans de nombreux scénarios de diminuer le besoin en traitement médicamenteux. Bien qu’il soit essentiel de souligner que l’hypnosédation ne s’utilise généralement pas seule, elle agit en complément d’une anesthésie conventionnelle, renforçant le bien-être et la sécurité du patient par ses nombreux avantages. L’objectif principal de l’intégration de l’hypnose au parcours de soins est d’enrichir l’expérience patient. Cette technique redirige l’attention du patient grâce aux suggestions thérapeutiques, le protégeant ainsi des aspects médicaux potentiellement stressants tout en assurant son confort et sa sécurité.

L’hypnose grâce à la réalité virtuelle ?

La réalité virtuelle a considérablement élargi les horizons de l’hypnose médicale avec une immersion totale visuelle et auditive. Elle intervient comme un outil complémentaire pour les hypnopraticiens et pour les soignants non formés à l’hypnose, optimisant ainsi l’accompagnement du patient.

HypnoVR incarne cette fusion de technologie et d’hypnose médicale, proposant une expérience immersive adaptée à chaque patient. En combinant suggestions hypnotique, musicothérapie et environnements apaisants, elle rend l’hypnose médicale plus attrayante et accessible au plus grand nombre de patients.

Soins dentaires

HypnoVR dans les cliniques dentaires Ardentis

Pédiatrie

La « VR », leurre contre la douleur au CHU de Poitiers

Pédiatrie

Hypno thérapie virtuelle dans le service de réanimation et surveillance continue pédiatrique

Oncologie

La solution HypnoVR dans le service d’oncologie du Groupe Hospitalier de Saint Vincent

Anxiété

HypnoVR apaise les patients atteints de cancer : une nouvelle approche du bien-être en oncologie et chimiothérapie !

Anxiété

Améliorer la prise en charge des patients au bloc opératoire

Urgences

La thérapie digitale pour réduire la douleur et l’anxiété sur des gestes invasifs

Chirurgie

Hypnose médicale par réalité virtuelle en chirurgie digestive 

Anesthésie

Chirurgie de l’épaule sous anesthésie locoregionale seule et casque de réalité virtuelle

Chirurgie

HypnoVR sur une patiente centenaire

Endoscopie

L’innovation HypnoVR en endoscopie  

Chirurgie

Apaiser les patients et soulager les soignants au CHU de Besançon

Soins dentaires

La réalité virtuelle thérapeutique en odontologie

Soins dentaires

HypnoVR chez le dentiste

Oncologie

HypnoVR au service du bien-être des patients

Imagerie

L’hypnose sous réalité virtuelle en radiologie interventionnelle à la Clinique du Parc.

Chirurgie

Diminuer le stress et l’anxiété au bloc opératoire grâce à HypnoVR

Anesthésie

SOS main & HypnoVR pour le bien-être du patient

Chirurgie

Chirurgie des varices avec HypnoVR

Chirurgie

L’hypnoanalgésie pour améliorer le confort du patient

Imagerie

La réalité virtuelle s’invite dans les IRM comme relaxant

Anesthésie

HypnoVR en salle d’opération à l’hôpital de Montauban

Oncologie

Des casques de réalité virtuelle pour traiter la douleur

Oncologie

HypnoVR pour le confort des enfants pendant les traitements

Chirurgie

Anévrisme de l’aorte abdominale et hypnose médicale

Gynécologie

La réalité virtuelle à la maternité, c’est une réalité


Rejoignez le mouvement !

Plus 400 établissements utilisent déjà HypnoVR pour améliorer l’expérience de soin de leurs patients.

Contactez-nous

Garantir la sécurité des patients : pour des thérapies numériques de qualité et de fiabilité équivalentes à tous les dispositifs médicaux

Chez HypnoVR, l’engagement envers une approche rigoureuse et responsable de la qualité reflète la volonté de créer des dispositifs médicaux de premier plan, offrant des solutions innovantes pour répondre aux besoins de leurs utilisateurs et contribuer ainsi à améliorer les soins de santé de manière durable

Un environnement règlementaire en évolution 

Dans le domaine de la santé, les dispositifs médicaux jouent un rôle crucial en proposant différentes solutions pour diagnostiquer, prévenir, surveiller et traiter les maladies, blessures et handicaps. 

Certains de ces dispositifs, comme HypnoVR, sont considérés comme présentant un faible risque (classe I) pour les patients selon les règles de l’Union européenne (Règlement (UE) 2017/745). Bien que les règles pour ces dispositifs soient moins strictes, il est toujours très important de s’assurer qu’ils respectent certaines normes. Cela signifie qu’il faut créer un dossier technique qui suit les règles de l’Union européenne et mettre en place un système de gestion de la qualité. Cela garantit que le produit est sûr, fonctionne bien, satisfait les clients et respecte les règles en vigueur. 

Contrairement aux dispositifs plus risqués, les dispositifs de faible risque n’ont pas besoin d’être évalués par un organisme spécialisé. Une simple déclaration de conformité signée par le fabricant suffit pour garantir que le produit est sûr et fonctionne comme il se doit. 

La qualité chez HypnoVR 

Malgré l’absence d’obligation, l’entreprise HypnoVR a délibérément choisi de soumettre le système de management de la qualité de ses logiciels d’hypnose en réalité virtuelle à la certification ISO 13485:2016. A ce titre HypnoVR est la seule société Française de réalité virtuelle thérapeutique a avoir obtenu cette norme par un organisme notifié (organisme indépendant spécialisé dans l’évaluation des DM). Ce choix témoigne de la détermination et de l’engagement de l’entreprise à se conformer aux normes les plus strictes afin d’assurer la sécurité et le bien-être des patients. 

HypnoVR combine la réalité virtuelle avec des logiciels innovants, offrant ainsi une approche avant-gardiste en médecine. Bien que ces technologies soient encore en phase de structuration réglementaire, il est crucial d’assurer leur mise en œuvre avec une extrême précision. Leur utilisation médicale requiert non seulement une parfaite connaissance des normes actuelles, mais aussi une veille constante pour anticiper les futures évolutions réglementaires.

L’objectif est clair : garantir la sécurité et l’efficacité pour les patients et tous les utilisateurs. 

Au-delà des exigences réglementaires : notre engagement envers une qualité responsable et durable dans nos dispositifs médicaux

HypnoVR ne se contente pas de revendiquer la conformité aux exigences réglementaires minimales qui lui sont applicables. L’entreprise s’efforce d’aller au-delà, trouvant du sens dans l’implémentation de ces exigences, afin d’assurer un impact durable de ses dispositifs médicaux.  

La mise en place d’un système de management de la qualité conforme à la norme ISO 13485:2016 et le respect du Règlement (UE) 2017/745 nécessitent une implication transversale, impliquant tous les services de l’entreprise. La formalisation et le suivi de l’ensemble des processus permet de structurer les activités et de faciliter la collaboration entre les différentes équipes. Même si cela demande un investissement important lors de sa mise en place, les avantages à long terme en matière d’optimisation, de capacité d’amélioration, de qualité, de sécurité et de satisfaction des clients en valent amplement la peine.  

HypnoVR s’engage fermement dans une démarche de qualité rigoureuse afin de produire des dispositifs médicaux avant-gardistes qui apportent des solutions novatrices aux besoins des utilisateurs, contribuant ainsi à une amélioration durable des soins de santé. 

La sécurité et la satisfaction des patients au cœur de nos décisions stratégiques

Le choix stratégique d’implémenter la norme ISO 13485:2016 et le Règlement (UE) 2017/745 s’appuie sur nos valeurs telles que la transparence des informations, l’écoute attentive des retours clients et la satisfaction des clients et des patients. Placer le patient au cœur du soin est une ambition fondamentale pour l’entreprise. En mettant l’accent sur la sécurité, la performance et la qualité de ses dispositifs médicaux, HypnoVR matérialise sa philosophie qui place la sécurité du patient au premier plan, conformément à l’approche de l’ISO 13485:2016, plutôt que de se concentrer prioritairement sur la productivité et les coûts opérationnels, comme le suggèrerait l’ISO 9001:2015.  


La traçabilité des produits joue également un rôle essentiel en facilitant le service après-vente et en assurant une gestion efficace des éventuels rappels de dispositifs. Ainsi, chaque décision prise par HypnoVR est guidée par une vision responsable et axée sur la qualité, visant à créer des dispositifs médicaux qui répondent aux besoins des patients tout en garantissant leur sécurité et leur satisfaction.

Un long parcours pour assurer la conformité et renforcer la qualité de ses dispositifs médicaux 

Pour se conformer à la norme ISO 13485:2016 et au Règlement (UE) 2017/745, HypnoVR a adopté une approche étape par étape et fait appel à un expert externe. Avec son mode de développement agile la société a décroché sa certification ISO 13485:2016 en 2021. La nomination du docteur Chloé Chauvin comme responsable qualité assure une attention constante du point de vue du patient et une validation clinique rigoureuse du produit grâce à son expertise médicale. 

Avec l’entrée en vigueur du Règlement (UE) 2017/745 en mai 2021 et sa volonté de développer constamment ses produits en termes d’usages mais aussi de destinations réglementaires, l’entreprise a recrutée une ingénieure dédiée aux sujets qualité et réglementaire. Le challenge consiste à innover tout en respectant un contexte réglementaire contraignant, mouvant et pas toujours adapté aux spécificités de nos produits. La réussite de nos projets réside dans la pédagogie et la communication que nous avons développées entre nos équipes techniques, réglementaires et commerciales, pour assurer une application intelligente, juste et flexible des exigences. Aujourd’hui, nous tirons parti de la structuration impulsée par la réglementation pour développer plus efficacement nos innovations et apporter plus de visibilité à nos équipes, tout en conservant une agilité importante.


Grâce à cette approche réfléchie et à une coopération interne solide, HypnoVR se positionne en tant qu’entreprise innovante qui place la qualité, la sécurité et le respect des normes au cœur de ses dispositifs médicaux. 

Améliorer les soins grâce à des dispositifs médicaux de qualité supérieure 

A ce jour, HypnoVR  est riche des retours d’expérience de plus de 120 000 patients traités, témoignant de l’impact positif du dispositif. Avec une utilisation croissante du dispositif, les attentes des utilisateurs et des patients évoluent constamment, tant en termes de contexte d’usage que de performance. 

Ces opportunités d’innovation sont une source d’inspiration pour HypnoVR, qui s’est lancée dans le développement de son dispositif médical de classe IIa, HypnoVR Biofeedback, s’appuyant sur les fondements de son produit déjà bien établi, HypnoVR. 

Cependant, cette quête vers un produit toujours plus complet et performant impose de répondre à des exigences réglementaires plus strictes. HypnoVR relève ce défi avec enthousiasme, bénéficiant de son expérience avec HypnoVR, de la montée en compétence de ses équipes, et de la robustesse de son système de management de la qualité.


Rejoignez le mouvement !

Plus 350 établissements utilisent déjà HypnoVR pour améliorer l’expérience de soin de leurs patients.

Contactez-nous

HypnoVR rachète la société Oncomfort

Grâce à cette acquisition stratégique, HypnoVR confirme son statut de leader européen des thérapies digitales de lutte contre la douleur et l’anxiété par réalité virtuelle, avec plus de 550 hôpitaux équipés

Les synergies avec Oncomfort permettront à HypnoVR d’enrichir son offre produits, d’élargir son parc de clients et son portefeuille de brevets tout en s’implantant durablement en Belgique

La société prévoit de mettre sur le marché dès 2024 des produits de 2e génération, qui s’appuient sur le machine learning, afin d’accroitre sa présence en Europe et à l’international


Strasbourg, France – le 4 octobre 2023 – HypnoVR, précurseur et leader européen des thérapies digitales pour la gestion de la douleur et de l’anxiété, annonce le rachat de la société belge Oncomfort, l’inventeur de la Sédation Digitale™, une méthode non-pharmacologique pour soulager la douleur et l’anxiété des patients. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été dévoilés.

HypnoVR renforce sa présence dans les thérapies digitales en europe

Cette acquisition a pour objectif de renforcer la position d’HypnoVR en tant que leader européen des thérapies digitales pour le traitement de la douleur et de l’anxiété et d’accélérer le déploiement commercial de ses solutions en Europe. Désormais, plus de 550 établissements de santé utilisent les technologies d’HypnoVR en Europe, dont plus d’une centaine en Belgique. Au total, plus de 200 000 patients ont déjà bénéficié de ces thérapies digitales. L’entreprise dispose de la validation clinique la plus avancée dans son domaine avec une cinquantaine d’études cliniques qui ont démontré l’efficacité des thérapies développées par HypnoVR et Oncomfort pour gérer la douleur et l’anxiété, réduire la consommation de médicaments et améliorer le parcours de soin.

« L’acquisition d’Oncomfort est une étape hautement stratégique pour HypnoVR qui nous permet d’ancrer notre leadership dans les thérapies digitales en Europe et de donner accès à ces technologies de pointe à un nombre toujours plus important d’établissements de santé et de patients. Nous partageons une vision commune avec Oncomfort, basée sur la validité clinique des solutions de thérapies digitales et la capacité des technologies à les rendre accessibles au plus grand nombre. HypnoVR a été précurseur en France et en Europe dans le développement et le déploiement de solutions d’hypnose médicale basées sur la réalité virtuelle, et nous avons pour ambition d’accélérer ce travail à l’échelle internationale », déclare Nicolas Schaettel, président et co-fondateur d’HypnoVR.

Une union stratégique avec une vision commune

Oncomfort a été fondée en 2017 pour développer la Sédation Digitale™, une solution innovante qui combine les capacités de la réalité virtuelle et les connaissances sur l’hypnose médicale. Ce dispositif médical marqué CE est destiné à soulager la douleur et l’anxiété des patients comme alternative ou complément aux médicaments.

« HypnoVR et Oncomfort sont tous deux des pionniers de la sédation digitale et se sont développés sur des valeurs communes, la validation scientifique et la rigueur règlementaire pour assurer la conformité aux exigences des dispositifs médicaux numériques. Je suis convaincue que le rachat par HypnoVR générerxa des synergies porteuses qui permettront aux professionnels de santé d’aller plus loin dans l’adoption de cette solution comme soin courant pour soulager la douleur et l’anxiété, et ce au bénéfice d’un nombre croissant de patients », déclare Diane Jooris, fondatrice d’Oncomfort

HypnoVR, qui dispose déjà d’une filiale à Bâle (Suisse), vient d’ouvrir une succursale belge qui intègrera une partie des collaborateurs d’Oncomfort.

L’avenir des thérapies digitales : HypnoVR mise sur l’innovation et le biofeedback

HypnoVR travaille sur des projets de R&D avancés et ambitieux, notamment le développement d’une solution de réalité virtuelle thérapeutique de nouvelle génération avec biofeedback. Ce système permet d’adapter en temps réel la séance d’hypno-sédation virtuelle à l’état physiologique du patient. Il fait l’objet d’une démarche de protection intellectuelle avec dépôt de brevets.


Rejoignez le mouvement !

De nombreux établissements utilisent déjà HypnoVR pour améliorer l’expérience de soin de leurs patients.

Contactez-nous

Protéger vos données : HypnoVR s’engage avec la certification ISO/IEC 27001:2017

La société HypnoVR, leader européen en thérapies digitales pour la gestion de la douleur et de l’anxiété, est fière d’annoncer l’obtention de la certification NF EN ISO/IEC 27001:2017 pour son système de gestion de la sécurité de l’information.


La sécurité informatique, essentielle dans le secteur de la santé, vise à garantir la disponibilité et l’intégrité des données, assurant ainsi la continuité des soins et la confiance des patients. Les dispositifs médicaux connectés, tels qu’HypnoVR, se doivent naturellement de répondre aux normes de sécurité les plus élevées.


La certification ISO 27001:2017 renforce notre engagement envers la protection des données sensibles de nos clients, de nos employés et de nos partenaires. Cette reconnaissance renforce la confiance des établissements de soin et des entreprises quant à la qualité et la sécurité des solutions de réalité virtuelle thérapeutique offertes par HypnoVR. 


La norme NF EN ISO/IEC 27001:2013 + COR1:2014 + COR2:2015:2017 est un standard international pour les systèmes de gestion de la sécurité de l’information. Elle impose d’identifier et d’évaluer les risques associés à la sécurité de l’information et la mise en place de mesures robustes pour les atténuer. Il est essentiel de souligner que l’obtention de cette certification ne représente pas une finalité pour HypnoVR. Au contraire, elle symbolise le début d’un engagement résolu et continu en faveur de l’amélioration constante de nos pratiques en matière de sécurité de l’information.

La santé de demain ne peut se construire qu’avec la confiance des patients, soignants et établissements de santé. Nous sommes fiers de franchir cette nouvelle étape chez HypnoVR avec une certification qui vient compléter nos certifications ISO13485 signe de la qualité de nos dispositifs médicaux.

Nicolas Schaettel, PDG d’HypnoVR.

HypnoVR s’engage activement à valider et sécuriser l’utilisation de la réalité virtuelle thérapeutique, visant à établir de nouveaux standards sur le marché. Ceci garantit que patients et professionnels de santé bénéficient de solutions sécurisées et certifiées pour améliorer la qualité des soins.

Télécharger la version PDF

Rejoignez le mouvement !

Plus 350 établissements utilisent déjà HypnoVR pour améliorer l’expérience de soin de leurs patients.

Contactez-nous

Découvrez les casques d’hypnose et lunettes immersives pour une expérience unique lors d’un soin !

L’avancée constante de la technologie a ouvert de nouvelles portes passionnantes dans le domaine médical, et l’utilisation de casques d’hypnose et de lunettes immersives en est un exemple frappant. 

Les nombreux utilisateurs de ces solutions n’en démordent pas : la réalité virtuelle est un véritable atout pour améliorer les parcours de soins.  « J’ai rien senti, c’était plutôt agréable “ affirme Maximilien, jeune Patient du docteur Clauss après utilisation de la solution HypnoVR pour un soin dentaire, ou encore “Vous êtes ailleurs, vous ne pensez plus à l’opération qui doit arriver. […] » témoigne une patiente après utilisation d’HypnoVR pour une intervention en chirurgie ambulatoire au CHU de Besançon.


Comme on peut le constater, ces dispositifs novateurs – tels que les masques d’hypnose et les lunettes hypnotiques – permettent en effet de créer une expérience thérapeutique unique qui révolutionne la manière dont les patients vivent leurs soins médicaux. À ce titre, HypnoVR, leader des thérapies digitales pour réduire la douleur et l’anxiété, propose des solutions de réalité virtuelle déjà fortement plébiscitées pour traiter les patients et améliorer leur bien-être mais également celui des soignants.

Zoom sur une solution complémentaire à la médecine traditionnelle qui gagne à être connu dans le milieu médical. 

Le double impact des produits HypnoVR : lutter contre la douleur et l’anxiété

La douleur et l’anxiété sont deux problématiques quotidiennes rencontrées par les patients dans le cadre d’une prise en charge pour un soin médical. HypnoVR propose à une solution qui équipe aujourd’hui plus de 350 établissements de santé et qui s’attaque directement à ces deux problèmes pour améliorer le parcours de soin du patient. 

Une grande partie de la douleur ressentie par les patients est liée aux composantes cognitives et émotionnelles de cette dernière. 

En modulant ces deux composantes, HypnoVR améliore considérablement le confort du patient et permet de réduire les dosages ou la nécessité de recourir à des produits médicamenteux tels que les anxiolytiques et les sédatifs (ex : -45% de consommation d’analgésique lors d’une chirurgie de la scoliose), avant, pendant et après le soin. Cette approche a un impact positif sur la réduction des mouvements du patient, la récupération du patient, la sécurité du soin, l’expérience globale et la satisfaction du patient.

À titre d’exemple, HypnoVR a testé la combinaison de l’hypnose médicale et la réalité virtuelle dans la prise en charge des enfants anxieux. De très bons résultats ont été observés lors de l’étude pilote associée. Elle avait pour objectif d’évaluer la faisabilité clinique, la tolérance et l’efficacité des programmes de réalité virtuelle HypnoVR en odontologie pédiatrique. Elle incluait principalement des jeunes patients anxieux, âgés d’au moins 9 ans (l’âge moyen étant 11 ans). Une évaluation des scores d’anxiété et de satisfaction a montré une réduction significative de l’anxiété de 45 % lors des séances itératives de réalité virtuelle, avec une satisfaction des patients moyenne de 8/10. 

Une autre étude faisant état de l’utilisation des casques virtuels pour le traitement de la douleur et de l’anxiété des patients devant subir un geste d’urologie en consultation au centre hospitalier universitaire de Strasbourg, et visant également à évaluer leur satisfaction et celle de l’équipe soignante, a révélé que : 

• Le score de satisfaction des médecins était de 9/10 et celui des infirmières de 9,4/10

• Le score de satisfaction des patients était de 8,1/10

85,2% étaient détendus pendant le soin

89,3% souhaiteraient bénéficier du dispositif lors du prochain soin

Une solution testée et approuvée par de nombreux établissements de santé

Largement diffusée en France, en Belgique et en Suisse, HypnoVR a déjà séduit de nombreux adeptes :

« Le patient est isolé de la vision du bloc opératoire, du matériel chirurgical, des intervenants et des bruits parfois stressants liés à une intervention. Cela diminue significativement son anxiété et la sensation de douleur, ce qui permet d’utiliser moins de médicaments d’anxiolyse dont les effets secondaires peuvent entrainer des pertes de mémoire et autres désagréments” témoigne le Dr Jérôme Delcourt, Médecin anesthésiste réanimateur au sein du Groupe Courlancy Santé.


En plus des bénéfices pour les patients, HypnoVR peut améliorer et accélérer les soins, comme le soulignent de nombreux professionnels de santé : «Le confort du patient s’améliore significativement, et la durée d’hospitalisation est réduite, avec un retour à domicile impliquant moins de traitements antalgiques.» affirme le docteur Jérôme Delcourt, tandis que le docteur Johanna Zana témoigne « Le patient est plus zen, les soins se passent beaucoup mieux ».


Denis Graff, Médecin anesthésiste et réanimateur à la Clinique Rhéna de Strasbourg et co-fondateur d’HypnoVR résume simplement les “bienfaits en cascade” d’HypnoVR “Le bénéfice est d’abord pour le patient: pas de risque lié à l’anesthésie, pas d’effets indésirables liés aux produits injectés, pas de passage en salle de réveil, une procédure accélérée. Le bénéfice est également pour l’équipe chirurgicale qui augmente la sécurité opératoire. L’établissement de santé y trouve aussi un intérêt, la technique permettant de fluidifier le parcours de soin et de raccourcir les durées de séjours en services de chirurgie ambulatoire. Au total, une évolution triplement bénéfique !”


Dans les faits, “Le casque est utilisé dans la réduction de la douleur avant, pendant et après une intervention médicale par le biais de l’hypnose médicale. Il peut aussi alléger le niveau de stress et d’anxiété lors d’un acte. Il a été introduit début 2020 dans le service oncologique de l’hôpital, puis a rapidement fait ses preuves. Et il est de plus en plus manipulé par les soignants. On le retrouve maintenant dans six services, gériatriques, pédiatriques, en soins de suite et de réadaptation (SSR), en radiologie et au bloc opératoire.”  Dr Romain Pardenaud, centre hospitalier de Cholet (ouest-france.fr).


D’après le Docteur CAPS, anesthésiste réanimateur à l’Hopital Claude Bernard à Metzla première patiente à avoir testé le casque de réalité virtuelle a quitté l’établissement ravie par le procédé, voire même déçue que l’expérience s’arrête.”

Soins dentaires

HypnoVR dans les cliniques dentaires Ardentis

Pédiatrie

La « VR », leurre contre la douleur au CHU de Poitiers

Pédiatrie

Hypno thérapie virtuelle dans le service de réanimation et surveillance continue pédiatrique

Oncologie

La solution HypnoVR dans le service d’oncologie du Groupe Hospitalier de Saint Vincent

Anxiété

HypnoVR apaise les patients atteints de cancer : une nouvelle approche du bien-être en oncologie et chimiothérapie !

Anxiété

Améliorer la prise en charge des patients au bloc opératoire

Urgences

La thérapie digitale pour réduire la douleur et l’anxiété sur des gestes invasifs

Chirurgie

Hypnose médicale par réalité virtuelle en chirurgie digestive 

Anesthésie

Chirurgie de l’épaule sous anesthésie locoregionale seule et casque de réalité virtuelle

Chirurgie

HypnoVR sur une patiente centenaire

Endoscopie

L’innovation HypnoVR en endoscopie  

Chirurgie

Apaiser les patients et soulager les soignants au CHU de Besançon

Soins dentaires

La réalité virtuelle thérapeutique en odontologie

Soins dentaires

HypnoVR chez le dentiste

Oncologie

HypnoVR au service du bien-être des patients

Imagerie

L’hypnose sous réalité virtuelle en radiologie interventionnelle à la Clinique du Parc.

Chirurgie

Diminuer le stress et l’anxiété au bloc opératoire grâce à HypnoVR

Anesthésie

SOS main & HypnoVR pour le bien-être du patient

Chirurgie

Chirurgie des varices avec HypnoVR

Chirurgie

L’hypnoanalgésie pour améliorer le confort du patient

Imagerie

La réalité virtuelle s’invite dans les IRM comme relaxant

Anesthésie

HypnoVR en salle d’opération à l’hôpital de Montauban

Oncologie

Des casques de réalité virtuelle pour traiter la douleur

Oncologie

HypnoVR pour le confort des enfants pendant les traitements

Chirurgie

Anévrisme de l’aorte abdominale et hypnose médicale

Gynécologie

La réalité virtuelle à la maternité, c’est une réalité

HypnoVR : une approche complémentaire aux médicaments

Il est important de noter que HypnoVR ne permet pas de remplacer complètement les produits médicamenteux, mais plutôt d’en réduire l’utilisation. Les casques d’hypnose et les lunettes immersives sont présentés comme une « alternative non médicamenteuse » qui peut être utilisée en tandem avec les traitements traditionnels. Cette approche complémentaire ouvre la voie à une approche plus sécurisée et personnalisée pour chaque patient et chaque soignant.

Casques d’hypnose et lunettes immersives : des usages polyvalents

On a commencé à cibler le bloc opératoire, en complément de produits de sédation classique pendant une chirurgie et après l’intervention, pour soulager les douleurs post-opératoires ” témoigne HypnoVR au micro de France bleu Alsace, dont la solution est aujourd’hui utilisée dans plus de 30 spécialités médicales, pour traiter autant les problématiques de douleur que d’anxiété des patients et à toutes les étapes du soin.


Les casques d’hypnose et les lunettes immersives d’HypnoVR ont un large éventail d’applications. Ils peuvent être utilisés dans divers scénarios médicaux, de la chirurgie à la préparation à l’accouchement et à la récupération postopératoire. La solution qui est un dispositif médical de classe 1 marqué CE a une efficacité démontrée dans plus de 12 domaines médicaux, ce qui en fait une option sérieuse et fiable pour le traitement des patients.

Simplicité, service et personnalisation au cœur de l’expérience

L’une des caractéristiques clés de la solution d’HypnoVR est sa simplicité d’utilisation, avec une solution clé en main qui permet à n’importe quel praticien de lancer une séance d’hypnose médicale en quelques clics et en moins de 30 secondes. 

HypnoVR offre également un haut niveau de personnalisation. Chaque patient est unique, et c’est pourquoi une approche individualisée est si importante dans les soins de santé. Les casques d’hypnose et les lunettes immersives d’HypnoVR permettent aux patients et aux soignants de choisir parmi une variété de séances adaptées à différents besoins et préférences.” Le soignant sait accompagner cette séance pilotable à distance grâce à une tablette tactile.” ajoute le Dr Romain Pardenaud.

Grâce à des années de développement, la plateforme offre des milliers de combinaisons de séances, avec plus de 13 accompagnements thérapeutiques de durée libre, ainsi que la possibilité de choisir de nombreuses ambiances musicales, des univers 3D en haute définition et plus de 10 langues. Les patients ont ainsi la possibilité de choisir parmi une gamme d’options pour créer une expérience unique aussi agréable et personnelle que possible. Cette flexibilité permet aux patients et aux soignants de sélectionner les séances qui correspondent aux besoins individuels de chaque patient et cela renforce l’engagement du patient dans le processus de traitement, car il se sent pris en charge de manière holistique et devient acteur de son propre soin.

9 univers virtuels en haute définition

Besoin d’aide ? Nos équipes présentes proches de chez vous accompagnent de la mise en place à la mise à jour régulière des solutions.

L’Appui scientifique et la validation des solutions HypnoVR

Une caractéristique cruciale d’HypnoVR est l’appui scientifique dont elle dispose. Avec de nombreuses études cliniques à son actif, ainsi que la certification ISO 13485, HypnoVR bénéficie d’un solide socle scientifique et médical qui soutient ses revendications. Les outils ont été conçus par 2 médecins anesthésistes hypnothérapeutes et validés cliniquement par plus de 24 communications scientifiques. Cette validation renforce la confiance des praticiens et des patients dans l’utilisation de cette méthode novatrice. fff

Les casques d’hypnose et les lunettes immersives offrent une expérience unique aux patients dans le domaine médical. L’approche complémentaire aux traitements classiques, la personnalisation des séances, la validation scientifique et l’impact positif sur la douleur et l’anxiété font d’HypnoVR une solution innovante pour améliorer le parcours de soin des patients. Alors que la technologie continue d’évoluer, il est passionnant de voir comment son usage façonne l’avenir des soins médicaux en offrant une alternative non médicamenteuse efficace et reconnue.

Qui peut utiliser les casques HypnoVR ?

Le casque de réalité virtuelle est adapté à tous les âges (à partir de 7 ans), sauf aux patients épileptiques ou avec des troubles psychiatriques. L’hypnose médicale, forte de plus de 10 ans de littérature et de validation scientifique, s’est avérée efficace pour le traitement de la douleur et de l’anxiété. Sa mise en œuvre via la réalité virtuelle est pertinente avant, pendant et après toute intervention médicale pouvant engendrer de l’anxiété ou de la douleur chez le patient.

Les casques HypnoVR favorisent le bien-être des patients et participent à l’amélioration de la satisfaction du parcours de soin dans les établissements. De plus, ces casques ne sont pas uniquement réservés aux patients : ils offrent également aux soignants une précieuse ressource pour leur bien-être au travail, leur permettant de se détendre et de gérer le stress inhérent à leur profession.


Rejoignez le mouvement !

Plus 350 établissements utilisent déjà HypnoVR pour améliorer l’expérience de soin de leurs patients.

Contactez-nous