Musicothérapie : une pratique reconnue dans la prise en charge de la douleur et de l’anxiété

La musicothérapie est une pratique de soin qui utilise la musique, les sons et les rythmes comme outils thérapeutiques pour des troubles psychiques, sensoriels, neurologiques… Cette thérapie non médicamenteuse, sûre et efficace prend toute son importance dans la prise en charge de la douleur et de l’anxiété. Elle est aussi profitable au bien-être et à l’amélioration de la qualité des soins du patient, notamment lorsqu’elle est associée à d’autres thérapies non médicamenteuses comme la réalité virtuelle thérapeutique.

Qu’est-ce que la Musicothérapie ?

En premier lieu, dès l’Antiquité, les bienfaits de la musicothérapie sur l’âme ou sur l’humeur ont été étudiés en utilisant divers instruments, les rythmes et les sons. Ensuite, l’histoire moderne de la musicothérapie débute dans les années 1940-50. Cette nouvelle forme thérapeutique est alors proposée pour soulager les soldats souffrants du syndrome de stress post-traumatique.

Réservée à ses débuts à la psychothérapie, les visées thérapeutiques de la musicothérapie se sont beaucoup élargies, notamment à la douleur, au stress et à l’anxiété. La musicothérapie s’intègre dans un parcours de soin (chirurgie, soins infirmiers, imagerie médicale…) et s’adresse à toute population (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées).


Plus d’une centaine d’études soulignent l’intérêt de la musicothérapie dans le traitement de la douleur et de l’anxiété. À côté d’une action physiologique sur les constantes hémodynamiques (décélération cardiaque) et ventilatoires, un effet psychologique en favorisant l’écoute a également été mis en évidence. L’harmonie musicale, créée par la variation des rythmes, des sons et des mélodies entraîne une diminution du taux de cortisol, une libération d’endorphine, de sérotonine et de dopamine. Ces actions sont accompagnées d’une baisse significative de la consommation d’anxiolytiques et d’antidépresseurs.

-14%

d’anxiété par l’écoute de musique

en savoir plus

La méta-analyse de Kühlmann et al a montré que l’écoute de musique pendant une intervention réduit significativement en péri-opératoire l’anxiété et la douleur chez des patients adultes. Ces effets bénéfiques ont également été observés chez des patients avant et après une anesthésie générale démontrant même la capacité de la musique à augmenter la plasticité du cerveau et à provoquer des modifications au niveau des connections synaptiques.

La musicothérapie peut faire intervenir un vaste panel de techniques pour rendre l’expérience la plus efficace et agréable possible. Parmi ces techniques on peut citer la variation de la richesse instrumentale, du rythme ou de la fréquence des sons qui permettent de créer un parcours musical qui accompagne le patient dans différentes phases. On parle de séquence en U, pour la structure d’une composition de musicothérapie, lorsque la construction de la composition guide progressivement le patient vers un état de relaxation pour le ramener ensuite en état d’éveil.

Associer la musicothérapie
à la réalité virtuelle thérapeutique

Dans le cas de la réalité virtuelle thérapeutique, la musicothérapie est un des trois piliers de l’expérience. Celle-ci est associée à un accompagnement verbal et à une immersion visuelle dans un casque de réalité virtuelle.

L’originalité de l’approche d’HypnoVR repose sur le savoir-faire et l’expérience de l’hypnose médicale appliqués à la technologie de réalité virtuelle. Les trois paramètres « musique, voix et image », quelle que soit leurs combinaisons, ont été développés spécifiquement pour être synergiques afin de toujours proposer la meilleure immersion et efficacité thérapeutique.


L’architecture des compositions musicales a ainsi été créée à partir d’un cahier des charges exigeant défini pour soutenir la séance d’hypnose médicale. Un collectif de sept musiciens professionnels a été sollicité pour composer les mélodies. Ils sont tous titulaires d’un diplôme de 3ème cycle supérieur de composition musicale du conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.

Quelle architecture pour les compositions musicales HypnoVR ?

Ces musiciens ont composé 12 thèmes musicaux dans quatre styles différents : musique classique, musique électronique, musique acoustique, musique du monde. Chaque style comporte trois thèmes musicaux différents d’une trentaine de minutes chacun. En conséquence, tout patient peut identifier dans le panel de ces compositions musicales, un thème familier, adapté à ses affinités, pour maximiser le confort et l’immersion de la séance.

L’architecture des compositions musicales est structurée selon une séquence en U, à l’efficacité thérapeutique établie. La séance débute selon un rythme rapide, stimulant et comporte une instrumentalisation riche. Elle se poursuit par un allègement progressif et imperceptible de l’orchestration, un ralentissement du rythme et une adaptation de l’intensité sonore en cohérence avec le texte hypnotique et le cheminement dans l’environnement visuel immersif (phase descendante du U).

Déroulé d’une séance HypnoVR

Cet accompagnement musical du patient, en synergie avec les mots hypnotiques et les univers visuels oniriques emmène progressivement le patient dans un état de relaxation profonde et hypnotique. Dans cette phase, le thème musical calme et lent favorise un état de lâcher-prise et d’ouverture d’esprit aux suggestions positives (on est dans le creux du U) En fin de séance, le patient est invité à reprendre contact avec son environnement, se re-synchroniser ‘ici et maintenant’, et bénéficie d’une énergie nouvelle. Dans cette séquence, le thème musical s’étoffe progressivement d’une instrumentation et d’une orchestration de plus en plus riches. Le volume augmente et le rythme s’accélère de façon à accompagner le retour à l’état d’éveil. On est dans la phase ascendante du U.

Les phases des compositions musicales sont en totale cohérence avec les différentes séquences du cheminement visuel et des étapes de l’accompagnement hypnotique. La finalité est d’obtenir une synergie entre la stimulation des capacités sensorielles visuelles, sonores et musicales, dont l’efficacité thérapeutique dépasse celle d’une stimulation mono-sensorielle.

L’approche thérapeutique globale
selon HypnoVR 

Dans l’expérience HypnoVR, l’environnement musical, l’accompagnement verbal hypnotique et l’immersion dans un univers visuel onirique constituent les 3 piliers de la thérapie digitale. Ces 3 éléments sont spécifiquement conçus pour exploiter le plein potentiel de la réalité virtuelle thérapeutique. 

L’accompagnement verbal

Le parcours virtuel

L’ambiance musicale

L’accompagnement verbal, élément central de la séance, consiste en un discours hypnotique. Ils sont conçus par Chloé Chauvin et Denis Graff, médecins anesthésistes, spécialistes de la prise en charge de la douleur, hypnopraticiens expérimentés et cofondateurs d’HypnoVR. Ils respectent la structure d’une séance d’hypnose médicale et s’inscrivent en cohérence avec le cheminement visuel immersif du patient.

Le logiciel propose un choix d’une quinzaines de textes différents, qui s’adaptent à autant d’indications thérapeutiques que de durées.

L’univers visuel est conçu comme un parcours virtuel évolutif calme et apaisant dans lequel le patient chemine au fil de découvertes agréables, favorisant un lâcher prise progressif, en phase avec le texte hypnotique. La vitesse, l’intensité lumineuse, la gamme chromatique sont calibrées spécifiquement au fil de la séance dans le but de focaliser l’attention du patient et soutenir le processus hypnotique.

Des séances uniques et personnalisables

La diversité des thèmes musicaux, la variété des thèmes visuels et la multiplicité des textes permettent d’adapter la séance en fonction du patient et du symptôme à traiter. L’expérience globale, unique, personnalisable, propose plus de 21 000 scenarii possibles.

Ce niveau élevé de personnalisation associé à l’important effet immersif et l’architecture en U des compositions de musicothérapie permet au patient de vivre une séance efficace et satisfaisante dans le cadre de son parcours de soins, en milieu hospitalier ou cabinet médical.

La solution HypnoVR, développée sur des bases scientifiques solides, certifiée et validée cliniquement, constitue une solution non médicamenteuse efficace contre la douleur et l’anxiété. Elle est dénuée des effets secondaires des anxiolytiques et antalgiques et s’inscrit facilement sans perte de temps pour les soignants, dans tout parcours de soins.

-58%

d’anxiété dans le cadre d’une réfection de pansement
En savoir plus

-45%

De consommation de morphine dans le cadre d’une chirurgie de la scoliose

En savoir plus

De nombreux patients

bénéficient déjà d’HypnoVR

Anesthésie

HypnoVR sur une patiente centenaire

Endoscopie

L’innovation HypnoVR en endoscopie  

Anesthésie

Apaiser les patients et soulager les soignants au CHU de Besançon

Soins dentaires

La réalité virtuelle thérapeutique en odontologie

Anxiété

HypnoVR chez le dentiste

Oncologie

HypnoVR au service du bien-être des patients

Anxiété

L’hypnose sous réalité virtuelle en radiologie interventionnelle à la Clinique du Parc.

Anesthésie

Diminuer le stress et l’anxiété au bloc opératoire grâce à HypnoVR

Anesthésie

SOS main & HypnoVR pour le bien-être du patient

Anesthésie

Chirurgie des varices avec HypnoVR

Chirurgie

L’hypnoanalgésie pour améliorer le confort du patient

Imagerie

La réalité virtuelle s’invite dans les IRM comme relaxant

Anesthésie

HypnoVR en salle d’opération à l’hôpital de Montauban

Oncologie

Des casques de réalité virtuelle pour traiter la douleur

Anxiété

HypnoVR pour le confort des enfants pendant les traitements

Anesthésie

Anévrisme de l’aorte abdominale et hypnose médicale

Gynécologie

La réalité virtuelle à la maternité, c’est une réalité

Sources

  1. 1. Kühlmann AYR, de Rooij A, Kroesse LFD, et al. Meta-analysis evaluating music interventions for anxiety and pain in surgery. Br J Surg 2018;105:773-83 
  2. 2. Hole J, Hirsch M, Ball E, Meads C. Music as an aid for postoperative recovery in adults: a systematic review and meta-analysis. Lancet 2015;386:1659-71; 
  3. 3. Kekecs Z, Nagy T, Varga K. The effectiveness of suggestive technique in reducing postoperative side effects: a meta-analysis of randomized controlled trials. Anesth Analg 2014;119:1407-19 

Rejoignez le mouvement !

Plus 250 établissements utilisent déjà HypnoVR pour améliorer l’expérience de soin de leurs patients.

Contactez-nous
>