Les limites de l'anesthésie médicamenteuse

Plus d’un tiers des patients anesthésiés subissent un ou plusieurs effets secondaires indésirables (nausées, vomissements, troubles de la concentrations et de la mémoire, maux de gorges et lésions dentaires) ou des complications parfois graves (risques cardio-respiratoires, allergiques).

Les bénéfices de l'hypnose en anesthésie

Les progrès et innovations dans la prise en charge anesthésique et chirurgicale visent à réduire la morbidité et la mortalité périopératoire, augmenter le confort des patients et faciliter la réhabilitation post-opératoire. L’hypnose médicale s’inscrit dans cette philosophie et son efficacité à été démontrée par plus de 300 publications médicales.



Augmenter le confort des patients

Moins de douleurs

Moins d’anxiété

Faciliter la réhabilitation

Moins de temps en salle de réveil

Efficacité démontrée

Plus de 300 publications médicales

Une pratique en développement mais limitée

La formation de l’hypnose médicale s’est considérablement développée depuis plus de 10 ans. Pourtant sa pratique reste aujourd’hui très limitée, en raison notamment de deux problèmes majeurs:

1   L’impossibilité pour un praticien de suivre plusieurs patients de façon concomitante.

2   L’effort de concentration lors d’une séance d’hypnose est important, ce qui limite donc la reproduction de l’exercice par le praticien.

Notre ambition

L’ambition d’HYPNOVR est de rendre les bénéfices de l’hypnose en anesthésie, dans le traitement de la douleur et de l’anxiété, accessible à un plus grand nombre de patients, médecins et établissements de santé grâce à la réalité virtuelle .

 

 

Ambition illustration

À lire aussi